VÉRONIC DICAIRE: SE MULTIPLIER ET RESTER SOI-MÊME

Épatante Véronic DiCaire! Entre deux séries de spectacles à Las Vegas, l'imitatrice reprend contact avec le public québécois qui lui fait un triomphe. Ne cédant pas à la facilité, elle et son équipe ont monté un spectacle complètement différent de ce qu'elle fait au Bally's et qui met encore plus en valeur son talent.

 

Dans La voix des autres, Véronic DiCaire ne se limite pas au répertoire anglo-saxon. En plus des Whitney Houston, Pink et Beyoncé, qu'elle fait avec virtuosité, elle se transformera de façon aussi convaincante en France Gall, Patricia Kaas, Lisa Leblanc ou Isabelle Boulay. Avouez que le spectre est large!

 

Le spectacle a été pensé pour le public d'ici avec des clins d'oeil à ce qui fait vibrer les gens de chez-nous. Il y a notamment un numéro de chansons marquantes du cinéma québécois où elle reprend entre autres L'amour a pris son temps de la Guerre des tuques à la façon de Nathalie Simard et  Il était une fois des gens heureux du film Les Plouffe, comme Nicole Martin. Et pendant qu'elle chante, on voit défiler des images de ces films célèbres. Beau moment.

 

Il y a cette autre idée originale: mettre le texte d'une chanson connue sur la musique d'un autre succès. Ça donne Pas capable de tirer ma vache de Carmen Campagne avec la voix de Diane Dufresne sur l'air d'Oxygène. Franchement amusant.

 

Véronic DiCaire se dépense vocalement mais aussi physiquement pendant l'heure et demi qu'elle occupe la scène. Donner vie à ses têtes de Turc, lui demande de bouger beaucoup.  Elle est soutenue par moment par six danseuses, les mêmes qu'à Las Vegas, qui donnent du oumf aux chansons rythmées.

 

Une autre preuve que ce spectacle n'a pas été monté à la sauvette pour remplir le temps libre entre deux engagements aux États-Unis, un soin infini a été apporté aux projections et aux éclairages qui en jettent plein les yeux.

 

Même avec cette capacité d'être toutes les plus grandes, Véronic DiCaire demeure elle-même. Sa simplicité et son bonheur contagieux d'être sur scène expliquent certainement cette réussite éloquente.