Crystal, le Cirque du Soleil sur glace

22-12-17

photo: Cirque du Soleil

Dopé par les moyens que lui donnent ses nouveaux propriétaires, le Cirque du Soleil propose cette année une ambitieuse création sur la glace du Centre Bell. Le cirque montréalais a déjà fait l’expérience d’un show sur le thème de l’hiver avec Wintuk créé en 2007 au Théâtre du Madison Square Garden de New York, mais avec Crystal c’est la première fois qu’il rivalise avec les Ice Capades et Disney on Ice.

 

Un spectacle hybride

 

Cependant, Crystal n’est pas entièrement un spectacle sur glace. C’est une production hybride. La moitié de la troupe chausse des patins et l’autre moitié vient de la filière cirque et s’exécute sur la patinoire avec des souliers antidérapants. Ce qui nous vaut autant des numéros de mats chinois (pendulaires!!!), de trapèze, de sangles aériennes que des chorégraphies de patinage artistique digne des Jeux olympiques. On retrouve d’ailleurs l’ancien champion Kurt Browning dans l’équipe de concepteurs.

 

La touche de Shana Carroll et Sébastien Soldevila

 

On doit la mise en scène et la conception des numéros acrobatiques à Shana Carroll et Sébastien Soldevila, deux fondateurs des 7 Doigts de la main. Je dirais qu’on y retrouve leur signature pour le meilleur et pour le pire. Dans leurs spectacles avec les 7 Doigts, ce duo a toujours le don de créer une intimité entre les spectateurs et les artistes en faisant parler ces derniers. Shana et Sébastien ont importé cette convention dans Crystal et malheureusement dans l’immensité du Centre Bell, les réflexions un peu trop ésotériques du personnage principal sont difficilement audibles et finissent par faire gnangan. Ça m’a rappelé l’irritation que me causait les spectacles bavards de Disney on Ice.

 

Cependant nos co-metteurs en scène osent quelques révolutions dans la façon habituelle de faire du Cirque du Soleil notamment en ce qui concerne la musique. La trame sonore est constituée de chansons connues (U2, Beyoncé, Sia) interprétées entre autres par Ariane Moffatt et Betty Bonifassi. On retrouve aussi par moment des musiciens live dont un pianiste qui s’exécute sur un piano qui glisse sur la glace.

 

Pour ce qui est des performances acrobatiques, Shana et Sébastien ont le sens du spectacle. Ils nous font vivre la frénésie du Red Bull Crashed Ice dans un  numéro frénétique où des patineurs vêtus comme des joueurs de hockey se lancent à l’assaut d’une multitude de rampes qui permettent sauts et cabrioles spectaculaires. Dans le registre émotions fortes, on aura aussi droit à deux mains à main qui donnent froid dans le dos parce qu’ils sont exécutés très haut au-dessus de la glace et à une performance surprenante d’une acrobate qui fait du trapèze avec des patins aux pieds. Du jamais vu!

 

Un nouveau sillon qui fait du bien

 

Le spectacle du Cirque du Soleil innove aussi en matière de projections et d’éclairages, la surface de la glace devenant un tableau créé au rythme des déplacements et des coups de patin des artistes sur la glace.

 

Bref après plusieurs années à accueillir la version aréna des anciens spectacles sous chapiteau (Saltimbanco, Alegria, Quidam), je trouve que cette nouvelle création sur glace amène un renouveau salutaire dans l’offre de spectacle du Cirque du Soleil. Et la glace et le patin, n’est-ce pas un univers tout désigné pour cette multinationale née au pays du froid et de la neige?

Diaporama

photo: Cirque du Soleil
photo: Cirque du Soleil

photo: Cirque du Soleil
photo: Cirque du Soleil

photo: Cirque du Soleil
photo: Cirque du Soleil

photo: Cirque du Soleil
photo: Cirque du Soleil

1/5