Les 18e Journées de la culture

10-09-14 

Êtes-vous libres les 26, 27 et 28 septembre?  C’est parce que vous êtes attendus aux Journées de la culture qui vous font une place pour une 18e année! Et il y aura de tout pour tous ...

La campagne conçue par l'agence DentsuBos illustre parfaitement la convivialité qui caratérise les Journées de la culture.

Le message des Journées de la culture est porté par cinq ambassadeurs. La doyenne est Janine Sutto, 93 ans. Le benjamin, Rabii Rammal, 23.

 

 

À l’origine, en 1997, il y avait 500 activités aux Journées de la culture, maintenant c’est plus de 3 000 offertes dans les 17 régions du Québec. 350 villes et villages  participent. Et plus que jamais, il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

 

 

Les Journées de la culture c’est un moment de rencontre entre ceux qui façonnent notre culture et le public. Ces trois jours-là, artistes, artisans, institutions culturelles ouvrent les portes de leurs ateliers, de leurs lieux de création et même de leurs jardins intérieurs.

 

Il y a un terme qui commence à s’imposer pour décrire ce type d’échange : la médiation culturelle.  C’est-à-dire qu’aux Journées de la culture, on n’attend pas du public qu’il soit un spectateur passif. Ceux qui vous ouvrent leurs portes le font pour le partage. On y va pour jaser, questionner,  essayer, fouiner même.

 

Il n’y a rien comme voir un artiste dans son lieu de création pour comprendre et apprécier  son travail. Comme journaliste culturel ça m’arrive souvent et j’apprécie chaque fois la chance que j’aie d’avoir cet accès privilégié. C’est autre chose qu’un spectacle mais c’est souvent plus enrichissant parce que l’artiste nous fait entrer dans sa bulle et nous divulgue ses secrets de fabrication.

 

Quand ce n’est pas un artiste qui nous reçoit, c’est une institution ou une organisation. Là aussi l’interactivité est au programme dans autant d’invitations à découvrir des trésors, démystifier des concepts et expérimenter des techniques.

 

Il y a trois jours dans l’année où le milieu culturel vous offre un tel passeport,  profitez-en. D’autant plus que ce n’est pas donner à tous d’avoir un accès pareil à sa culture. Le concept des Journées de la culture est quelque chose d’unique au monde ! (le reste du Canada nous a emprunté la formule sous le nom de Culture Days)

 

 

DES EXEMPLES D'ACTIVITÉS?

 

-Visite des coulisses du théâtre Denise-Pelletier ou de l’église du Gesù

 

-Cours de danse avec les danseurs des Ballets jazz de Montréal

 

-Écouter,  à la Maison de la culture de Gatineau,  Albert Millaire parler des grands personnages qu’il a incarnés

 

-Participer à un atelier d’écriture humoristique à l’École nationale de l’humour

 

-Découverte de l’orgue Casavant du Palais Montcalm de Québec.

 

 

Les Journées de la culture ?

-Visite commentée des murales du boulevard Saint-Laurent.

Photo : Palais Moncalm, Maison de la musique

photos: claude deschênes

 

-Faire de l’animation image par image au Festival Stop Motion

photos fournies par le Festival du film Stop Motion

TOUTES LES ACTIVITÉS SONT ICI ===>

Sur Facebook, la campagne des Journées de la culture est propulsée par une série de micro-capsules conçues par l'agence de publicité DentsuBos et réalisées avec la collaboration des partenaires. Regardez celle du Musée Bon Pasteur de Québec.