FLIP FABRIQUE: ATTRAPEZ-LES !

18-12-14

photo: Benoit Lemay

Dans le temps des Fêtes, l’endroit où se trouver pour un spectacle qui va rallier toute la famille c’est la Tohu. Jusqu’au 3 janvier, la compagnie Flip Fabrique de Québec reprend Attrape-moi, qu’elle avait présenté en juillet 2013 au Festival Montréal Complètement cirque.

 

Attrape-moi, c’est comme la picotte ou les oreillons, c’est contagieux. A la sortie, tout le monde a le sourire fendu aux oreilles.

 

Dangereux? Aussi, mais seulement pour les acrobates. Particulièrement dans le haletant numéro de trempo-mur qui termine ce spectacle sans entracte de 80 minutes.

 

Il y a aussi une tonne de plaisir à la clé. Des exemples? Une chorégraphie avec des ballons d’exercice rouges-pétant sur la chanson Copacabana de Barry Manilow, un diabolo-battle effréné, un jonglage de balles qui s’accorde aux rythmes de deux beatboxers et un numéro de cerceaux dans lequel Jade Dussault nous mystifie par sa coordination des mouvements.

 

Il y a aussi des moments saisissants comme le numéro de sangles aériennes exécuté par Hugo Ouellet Côté sur l’émouvante chanson To Build a Home de Patrick Watson et l’exercice de banquine dans lequel Bruno Gagnon défie l’attraction terrestre.

 

Gagnon, Ouellet-Côté, Dussault, Hamel, Julien, Arseneault, les patronymes en témoignent, tous les artistes sont d’origine québécoise et formés à l’École de cirque de Québec. Il y a une chimie naturelle entre eux qu’on retrouve généralement dans les familles, ce qui sert très bien la trame narrative qui tourne autour de retrouvailles dans un chalet.

 

J’ai vu Flip Fabrique à Berlin en mars. Le spectacle, baptisé Flip pour les Allemands, était présenté dans un vieux théâtre ce qui avait obligé le metteur en scène Olivier Normand à composer avec l’espace restreint des lieux. Ça avait été formidable de voir des gens de chez-nous gagner le public connaisseur du Chamäleon, la Mecque du cirque à Berlin.

 

A la Tohu, c’est encore formidable. Il y a de l’espace pour leurs folies et leurs inventions. Et quel bonheur d’entendre les enfants rire et les grands s’exclamer.

 

Allez-y, vous flipperez aussi…..