Pierre Flynn, Sur la terre

11-12-16

Il y a 13 mois j’ai vu Pierre Flynn en spectacle. C’était le 11 novembre 2015 au Club Soda, il commençait sa tournée Sur la terre. On le sentait fébrile, après tout ça faisait plus d’une décennie qu’il ne s’était pas produit en spectacle solo. J’avais été ébahi par sa proposition. Beaucoup de chansons de son récent disque et des relectures de ses succès précédents. Il osait même prendre la guitare, lui le pianiste. Le tout était lié par une conversation sur le ton de la confidence qui lui permet de rompre avec sa nature ténébreuse. On sentait la touche du metteur en scène Michel Faubert.

 

Vendredi, 10 décembre, j’ai revu Pierre Flynn, au théâtre Outremont cette fois. Le même spectacle, mais sans la fébrilité. Plutôt une assurance tranquille. Sous les feux de la rampe, c’est un artiste en pleine maitrise de son art qui brillait. À commencer par la voix. Le timbre est unique, mais la variété des arrangements nous le met en valeur de différentes manières. Il y a un ton pour Possession, un autre pour En cavale et ainsi de suite pour L’ennemi, Croire, 24 secondes, Duparquet ou Capitaine, ô capitaine qui termine le tour de chant. Après cette enfilade, l’évidence s’impose : Pierre Flynn est un de nos grands auteurs-compositeurs. Pierre Flynn est entouré de musiciens à la hauteur de son talent: son vieux pote Mario Légaré à la basse, André Papanicolaou aux guitares, José Major à la batterie et Jean-Sébastien Fournier aux claviers. D’excellents musiciens qui chantent en plus ! Ces harmonies vocales masculines ajoutent comme une troisième dimension aux chansons.

 

C’était le dernier spectacle de Pierre Flynn en 2016, il reprendra sa tournée Sur la terre en février. Ne le manquez pas, c'est un grand moment de chanson.