Les Lions de la publicité de Cannes.

Ça revient à chaque année pour notre plus grand bonheur. Les meilleurs films publicitaires du monde sont présentés aux cinémas du Parc et Beaubien à Montréal et au Clap de Québec.

 

Cette année, les Lions de Cannes célébraient leur 60e édition. L'évènement s'est déroulé sur la Croisette du 16 au 22 juin. Plus de 12 000 délégués provenant de 90 pays y ont participé.

 

La concurrence était féroce avec 34 301 pièces publicitaires réparties dans 16 catégories.

 

Difficile de dégager une tendance parmi les lauréats. On peut dire que les plans séquences sont à la mode, la métaphore du temps qui passe souvent utlisée, le clair-obscur l'emporte sur la saturation des couleurs, les effets spéciaux poussent les limites de l'imagination des concepteurs et l'absurde est toujours très payant.

 

Les pubs de DIRECTTV, remarquées l'an dernier, sont notamment de retour avec une approche semblable.

 

Malheureusement, la qualité de la projection n'est pas très bonne.

 

Voici 4 exemples de ce que vous pourrez voir.

 

 

 

     REVUE ET CORRIGÉE 2013

   AU THÉATRE DU RIDEAU VERT

Une autre tradition: le spectacle Revue et Corrigée du Rideau Vert, qui demeure, après 9 ans, un incontournable de fin d'année.

 

2013 ne manque pas de sujets croustillants. La même excellente équipe de comédiens que l'an dernier, dirigée cette fois par Alain Zouvi, commence d'ailleurs le spectacle en se demandant, sur l'air de la chanson de Daft Punk, qui choisir comme tête de Turc. La grosse face de Rob Ford revient souvent!

 

Pendant les deux heures du spectacle, Stephen Harper fera office de poupée vaudou alors que Régis Labaume, Nicolo Milioto, Louise Harel, Denis Coderre, Pauline Marois, et une foule d'autres, passeront dans le tordeur ...  au cycle délicat.

 

Le traitement qu'on réserve aux personnalités de l'actualité n'est pas vraiment méchant mais les imitations touchent ''là où ça fait mal'' comme dit la publicité de Flex-0-flex.

 

Suzanne Champagne est impayable en Pauline Marois. Véronique Claveau, qu'on exploite malheureusement un peu moins, et Marc St-Martin nous servent un duo Céline Dion-Julie Snyder plus vrai que nature. France Parent est confondante en Soeur Angèle. Benoît Paquette, récolte les rires en faisant un Fred Pellerin de lui. Et Martin Héroux ressort cette année dans ses incarnations de Patrice LÉcuyer, Denis Coderre, Jean-Pierre Ferland et Jacques Demers.

 

Le soir de la première, le spectacle manquait un peu de punch. Mais avec le nombre de représentations à venir, Revue et Corrigée ne cessera de se bonifier, c'est certain.

 

Voilà, en tout cas, une belle façon de faire un pied de nez à une année 2013 qui nous a fait suer.....

 

 

2013 REVUE ET CORRIGÉE

Théâtre du Rideau Vert

jusqu'au 5 janvier