DAVID BOWIE EST.....au Musée des beaux-arts de l'Ontario

SPACE ODDITY, la chanson qui a lancé David Bowie.

La BBC l'a diffusée en 1969 sur les images du premier homme qui marchait sur la lune..

Le Musée des beaux-arts de l'Ontario, rue Dundas à Toronto, accueille jusqu'à la fin du mois, une exposition consacrée à David Bowie. Elle a été créée par le Victoria and Albert Museum de Londres. Elle compte 300 objets provenant de la collection personnelle de l'artiste. C'est sa seule escale au Canada.
 
photo: claude deschênes
photo: claude deschênes

L'exposition Bowie est à l'affiche jusqu'au 27 novembre 2013.

press to zoom
photo: claude deschênes
photo: claude deschênes

Le Musée des beaux-arts de Toronto (AGO) a pignon sur la rue Dundas. Son agrandissement en 2008 a été réalisé par l'architecte canadien Frank Gehry. C'était son premier projet au Canada.

press to zoom
photo: claude deschênes
photo: claude deschênes

On reconnaît le style Gehry entre autre par cet escalier. Gehry a signé le musée Guggenheim de Bilbao, le Pavillon de musique Pritzker dans le Millennium Park de Chicago et le Walt Disney Concert Hall de Los Angeles.

press to zoom
photo: claude deschênes
photo: claude deschênes

L'exposition Bowie est à l'affiche jusqu'au 27 novembre 2013.

press to zoom
1/4
Je n'ai pas été un fan de la première heure de David Bowie. Je l'ai vraiment découvert quand j'ai commencé à travailler à Radio-Canada à Toronto dans les années 80. Avec LET'S DANCE, entre autre.

David Bowie est né David Robert Jones le 8 janvier 1947 dans le quartier Brixton à Londres.

 

Il naît la même date qu'Elvis Presley et quelques années après les membres des Beatles.

 

Sa façon à lui de se faire remarquer sera de cultiver une forme d'androgynie. Avoir les cheveux longs ne suffit plus pour choquer, il faut remettre en question le genre humain. Voir les costumes originaux de Bowie, nous fait réaliser l'audace de celui qui a épousé toutes sortes de personnages, le plus célèbre étant Ziggy Stardust.

 

L'exposition ne propose pas un parcours chronologique. Elle nous lance sur les différents choix artistiques qu'il a faits. Ses explorations en matière d'écriture, son rapport aux vêtements, son incursion au cinéma, son expression comme peintre, etc.

 

C'est une exposition qui se visite avec un casque d'écoute sur la tête. Il y a une multitude d'extraits d'entrevues et beaucoup de musique à écouter. 

 

J'ai adoré revoir les vidéoclips mettant en vedette notre Louise Lecavalier. (David Bowie a souvent collaboré avec LaLaLa Human Steps d'Édouard Lock)

 

 

DAVID BOWIE EST est une exposition foisonnante. Il y a beaucoup de cartels à lire, d'extraits d'entrevues à écouter, d'objets à regarder. Avec la popularité qu'elle connaît ça joue du coude dans les espaces plutôt exigus du Musée. Je vous conseille d'arriver tôt le matin. En après-midi, l'attente peut devenir très longue. 

 

Pour les fans, cette rencontre intime avec David Bowie est une fête. Pour ceux qui le connaissent moins, c'est la découverte d'un artiste majeur. On se rend compte à quel point il a influencé la culture de son époque et comment il a toujours cherché à se renouveller.

 

L'exposition se termine le 27 novembre 2013. Après Toronto, elle se rendra à Chicago et ensuite à Paris.