J'aime le MASS

Les vacances achèvent. Mais la mer sera toujours là.


Alors comme il reste encore un mois à la belle saison et qu’il y aura d’autres étés à venir, je veux partager avec vous mon amour pour le Massachusetts.

 

Ça fait plus de 15 ans que je fréquente ce noble État américain et je ne me lasse pas de ses bords de mer qui n’ont rien à envier à la Grèce. D’autant qu’ils sont à six heures de route de Montréal.

 

Mon coup de foudre a commencé à Cape Ann, situé à une heure de train au nord de Boston.


L’eau est froide mais moins qu’au Maine. A Good Harbor Beach, la plage est familiale, idéale avec de jeunes enfants car la dénivellation est faible. On barbote sur une longue distance et les marées permettent de varier les activités.

 

Good Harbor Beach est située à Gloucester, une ville de pêcheurs qui a donné au cinéma l’histoire et le décor du film The Perfect Storm avec George Clooney.

Depuis quelques années, j’ai opté pour les bords de mer au sud de Boston.
Qui connaît Scituate et son Egyptian Beach? Il y a là des galets d’une variété de verts, de mauves et de couleur terre qui fait le bonheur des collectionneurs de cailloux.

Sagamore , avec ses longues plages de sable doré, est un autre secret bien gardé à une heure de route de Boston. Pour 7 dollars américains, on passe une journée paisible à Scusset Beach située dans un parc national impeccablement entretenu. 

Il faut aller au moins une fois à Martha’s Vineyard, condensé de l’esprit de la Nouvelle-Angleterre qui réunit le chic et la simplicité, l’aristocratique et le démocratique. So Kennedy! Et le joyau du Massachusetts c’est sa capitale : Boston. 

Cette ville est bienveillante, comme sa population. On s’y sent en sécurité. On est tonifié par sa population jeune et scolarisée. Frappé par le mélange des architectures et l’abondance d’espaces verts. Et quand vient le temps de se mettre à table, il y a moyen de bien manger. Mon coup de cœur :  le restaurant La Voile 

sur Newburry.

 

Et bien sûr, cette année, on ne peut s'empêcher d'avoir une pensée pour les victimes des attentats du Marathon de Boston qu'on commémore sur la rue Boylston.