La Fondation Maeght

05-05-15

J'ai visité dernièrement la Fondation Louis Vuitton, un nouveau musée parisien consacré à l'art moderne et contemporain. Lors de mon passage à Saint-Paul de Vence, je ne pouvais m'empêcher de m'arrêter à la Fondation Maeght qui a été un précurseur dans le genre.

 

Inauguré en 1964 par le ministre de la Culture André Malraux, ce musée privé a été conçu à l'époque pour mettre en valeur la nouvelle façon de faire de l'art.

 

Les mécènes Aimé et Marguerite Maeght, propriétaires d'une galerie parisienne (qui vendait entre autre des oeuvres de Jean-Paul Riopelle) s'étaient inspirés de l'action des fondations américains Barnes, Philips et Guggenheim pour monter leur projet.

 

Les artistes qu'ils représentaient ont contribué au concept de l'architecte catalan Josep Lluis Sert. Braque a réalisé une céramique pour un bassin. Miro, un labyrinthe. Une cour a été pensée pour accueillir des sculptures de Giacometti. Ce sont autant d'oeuvres qu'il faut voir sur place car elles ont été créées in situ.

 

 Léger, Chagall et Kandinsky font aussi partie de la collection Maeght.

 

35 ans plus tard, toute ces oeuvres emblématiques de l'art moderne et contemporain s'offrent aux visiteurs de Saint-Paul de Vence aux côtés d'oeuvres d'artistes d'aujourd'hui.

 

Jusqu'à la mi-juin on présente une rétrospective de l'artiste allemand Jörg Immendorff que je n'ai pas aimée du tout.

 

A 15 euros, le prix d'entrée de la Fondation Maeght est assez élevé mais c'est quand même un incontournable pour les amateurs d'art moderne et contemporain.

 

Le musée de la Fondation Louis Vuitton signé Frank Gehry

photo: claude deschênes   02-05-15

Miro en avant-plan et un stabile de Calder qui rappele l'oeuvre de cet artiste que nous avons à Montréal.