Des chevaux et des hommes, La collection Émile Hermès

01-09-16

Un cheval de bois qui a bercé la descendance Hermès. Le dessin qui a inspiré le logo de la célèbre marque. Les attelages et les selles qui ont fait la renommée de la maison de luxe parisienne à travers le monde. Enfin, on peut voir une partie significative de cette collection Émile Hermès habituellement à l’abri du regard du commun des mortels.

 

C’est la directrice du musée Pointe-à-Callière, Francine Lelièvre, qui a convaincu les descendants d'Hermès de laisser sortir plus de 200 objets du mythique cabinet de curiosité du 24, rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris pour en faire une exposition.

 

Lorsqu’elle a visité l’endroit, Mme Lelièvre avait en

tête d’emprunter un certain nombre de pièces, mais devant la richesse de la collection, elle s’est dit qu’il y avait une exposition complète à produire.

Or ce qui se voulait un hommage au collectionneur est naturellement devenu une exposition sur le cheval, passion indéfectible d’Émile Hermès.

 

Francine Lelièvre considère que c’est une des plus riches collections sur le thème du cheval qui

existe dans le monde parce qu’elle traverse le temps, tous les continents et parle de tous les aspects du cheval.

 

Avec un goût sûr, une curiosité débordante et un souci de l’histoire, Émile Hermès a accumulé à partir de l’âge de 12 ans des milliers de pièces racontant l’histoire de cet animal qui a changé le cours de l’humanité.

 

Cela va d’une représentation du cheval datant de la préhistoire au masque de fer du Moyen-âge, des tableaux de Delacroix et Géricault aux gadgets pour chevaux du 19 e siècle en passant par des vestiges du règne de Louis XIV.

 

Émile Hermès est aussi un homme d’affaires avisé. L’expertise de l’entreprise spécialisée en selles et harnachement fondée par son grand-père, il s’en servira pour faire de son commerce un symbole du luxe français. Il impose la fermeture éclair qu’il découvre en Amérique. Révolutionne la fabrication des accessoires de voyages avec le point sellier.

 

Émile Hermès a eu le génie de reconnaître l’innovation tout en restant fidèle à des savoir-faire plus artisanaux  soutient Christine Dufresne, chargée de projet de l’exposition.

 

65 ans après la mort d’Émile Hermès, ses descendants continuent de cultiver le culte du cheval

avec le même souci de l’excellence et de l’amour de l’objet. Il suffit de voir l'immense Pégase, cheval ailé, de l'artiste Christian Renonciat, pour s'en convaincre.

 

À l’issue de l’exposition Des chevaux et des hommes au Musée Pointe-à- Callière, les objets de la

collection Hermès retourneront dans leur anonymat parisien. Vous avez donc jusqu’au 16 octobre pour admirer cette exposition exclusive à Montréal.

photo: claude deschênes 11-08-16

Le dessin qui a inspiré le logo de la maison Hermès.